Le conseil du SIDELEC vote les recharges solaires, la gestion de l’éclairage public et la MDE sur Mafate

Le conseil du SIDELEC, en visio-conférence avec les élus du Sud, s’est réuni ce mardi 27 octobre 2020. À l’ordre du jour, le vote de la mise en place du programme IRSVE, soit l’installation de recharges solaires pour véhicules électriques et d’une station hydrogène au siège du SIDELEC à Sainte-Suzanne.


L’éclairage public était également à l’ordre du jour. Ce sont 14 communes qui ont transféré à ce jour leur compétence « éclairage public » au syndicat d’électricité qui regroupe les 24 communes de l’île en matière d’électrification rurale.

L’éclairage public comprend en plus de l’éclairage de la voierie, les espaces publics, l’éclairage des aires de jeux, l’éclairage extérieure des installations sportives ainsi que les prises d’illuminations, de la mise en valeur par la lumière, des monuments et/ou des bâtiments et des divers éclairages extérieurs ainsi que tous les accessoires de ces installations.


Le programme de Maîtrise de la demande en énergie (MDE) sur Mafate a aussi été acté. Les habitants du site isolé bénéficieront d’une aide financière pour l’acquisition de matériels performants compatibles avec les installations solaires en cours de réalisation pour faire du site un « village solaire ». Une demande de subvention pour un diagnostic paysager – micro-réseaux Mafate dans le cadre du « fond Outre-mer 5.0 géré par l’Agence Française de Développement (AFD) a aussi fait l’objet d’un vote. Étant inscrit en cœur habité de Parc National, dans des paysages inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco, un diagnostic paysager des centrales photovoltaïques mutualisées est réalisées, afin de les intégrer au mieux à l’environnement. Ceci afin de limiter l’impact sur les paysages exceptionnels classés du cirque de Mafate.

Enfin, les élus ont profité de l’occasion pour féliciter le travail d’Eddy Balbine, Directeur Général des Services qui quitte le SIDÉLEC Réunion pour d’autres fonctions dans une autre collectivité.

Urgence climatique : Le Sidélec Réunion et EDF mobilisés !



A l’occasion de la présentation par EDF – SEI du Compte-Rendu d’Activité du Concessionnaire (CRAC) 2019 le 15 octobre dernier, l’ensemble des participants ont participé à un atelier de sensibilisation sur la crise climatique. Il s’agissait pour les élus du Sidélec et EDF de réaliser une Fresque du Climat qui entre dans le cadre d’un engagement d’EDF en faveur d’une trajectoire de neutralité carbone à horizon 2050.
À Montgaillard, les élus de la nouvelle mandature ont pu également prendre connaissance des missions d’EDF – SEI à La Réunion concernant le développement et l’exploitation du réseau public de distribution d’électricité sur le département.

39 000 tonnes de CO² évitées en 2019

Fin 2019, le mix électrique est composé de 31% d’énergies renouvelables (ENR) et 69% d’énergies fossiles (33% de fioul, et 36% de charbon). Grâce aux actions de maîtrise de la demande en énergie (MDE) et aux ENR : 55 GWh sont évités dans la production électrique. C’est l’équivalent de la consommation annuelle d’une ville de 53 000 habitants et l’émission de 39 000 tonnes de CO².

Autonomie électrique à l’horizon 2030

L’objectif est d’atteindre l’autonomie électrique à l’horizon 2030 grâce aux efforts conjoints des membres de la Gouvernance Énergie composées de l’État, de la Région, d’EDF-SEI et du Sidélec qui est l’Autorité Organisatrice de la Distribution de l’Énergie (AODE) sur le territoire.

Un quart des abonnés en situation de précarité énergétique

Le Sidélec participe également à la lutte contre la précarité énergétique. Sur les 394 000 clients réunionnais, environ 100 000 sont en situation de précarité énergétique. Plusieurs aides sont disponibles pour faire face à cette réalité sociétale : Fonds de Solidarité Logement (FSL) avec la Caisse d’Allocation Familiale, le Conseil Départemental et le Chèque Énergie reçu directement par les foyers concernés. Une aide directe comprise entre 80 et 250 euros par an. À ce jour, le taux de retour des Chèques énergie est de 80%. Une nouvelle campagne de sensibilisation est nécessaire pour que les familles bénéficient pleinement du dispositif.

A l’issue de cette séance de travail, M. Maurice Gironcel, président du Sidélec Réunion, a invité à un large partenariat pour la 4ème édition de la « Marche Climat et pour la Biodiversité » qui aura lieu au Bocage à Sainte-Suzanne.

Mafate « Village Solaire »

Le SIDELEC Réunion vise l’objectif d’offrir aux Mafatais un service public de distribution d’électricité de qualité afin de tendre vers une égalité de traitement pour tous les Réunionnais.

Très concrètement, l’ensemble des partenaires (Etat, Conseil Départemental, Région Réunion, EDF, les communes de Saint-Paul et de la Possession), se mobilisent pour mettre en œuvre un programme d’électrification par générateurs photovoltaïques autonomes, sur l’ensemble des îlets de Mafate.

Pour un coût global d’environ 20 000 000€, ce programme s’inscrit dans le cadre de la Transition Energétique. Il accompagne un volet de la Maitrise de la Demande en Energie (MDE) soutenu par le Comité MDE Territorial qui regroupe l’ADEME, la Région Réunion, la DEAL et EDF.

Il est à souligner que : le Département, dans le cadre de ses compétences sociales, environnementales et en faveur du développement durable des Hauts, soutient cette démarche de cohésion du territoire et de résorption de la précarité énergétique. Ce partenariat structurant avec le SIDELEC s’inscrit pleinement dans le plan de Transition Energétique et Solidaire de la collectivité, visant à faire de la réunion, une île verte.

La convention bi-partite cosignée ce jour entre M. Maurice GIRONCEL, Président du SIDELEC et M. Cyrille MELCHIOR, Président du Conseil Départemental, porte sur l’électrification par implantation de 43 points de livraison sous forme de générateurs photovoltaïques collectifs sur les ilets de Mafate : Roche Plate, les Orangers et les Lataniers.

Le coût global est évalué à 2 812 000€ HT. La participation du Conseil Départemental s’élève à 281 200€, et celle du SIDELEC à 151 200€. C’est dans l’union des énergies que la Réunion atteindra le 100% renouvelable.