Vers la signature d’un nouveau contrat de concession avec EDF

Offrir aux Réunionnais un service public d’électricité de qualité et durable !

Signature d’un accord-cadre entre EDF, la FNCCR et les syndicats en ZNI avant le renouvellement du nouveau contrat de concession avec EDFCrédit photo Sy.MEG

Le Syndicat Intercommunal d’Électricité de la Réunion (Sidélec Réunion), établissement public, est l’Autorité Organisatrice de la Distribution d’Électricité (AODE). Sur la base d’un Cahier des Charges, signé en 2000, le service public de la distribution électrique a été confiée à EDF. En application depuis plus de 20 ans maintenant, le Contrat de Concession nécessite à cette étape une révision globale au regard des évolutions législatives et la volonté affichée de relever collectivement le défi de la transition énergétique.

À l’image de bon nombre d’AODE de France, les syndicats d’électricité de la Martinique (SMEM), de la Guadeloupe (Sy.MEG) et de la Réunion (Sidélec), sous l’égide de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) et en particulier de son président M. Xavier PINTAT, ont engagé depuis deux ans des discussions et négociations avec EDF-SEI représenté par son directeur, M. Gilles GALLÉAN, pour aboutir à un nouveau modèle de Cahier des Charges des Concessions pour les systèmes électriques insulaires.

Si ces systèmes insulaires ne reposent pas sur la même organisation du marché de l’électricité, le SMEM, le Sy.MEG et le Sidélec sont des Zones Non-Interconnectées (ZNI) au réseau continental et connaissent néanmoins des spécificités similaires pour l’essentiel. C’est pourquoi, dans un cadre de co-construction c’est au sein de la Commission ZNI de la FNCCR, présidée par M. Maurice Gironcel, les présidents du SMEM, Ralph Montplaisir, du Sy.MEG, Daniel Dulac fortement accompagné de M. Guy Hourcabie, Président du SIEEEN et 1er Vice-Président de la FNCCR, qu’a été élaborée la feuille de route stratégique pour les territoires ultramarins.

C’est dans les faits un « Accord Cadre » FNCCR, EDF-SEI et AODE des trois départements d’outre-mer qui a été signé. Il sera par la suite décliné localement en prenant en compte de manière fondamentale la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Énergie pour la période 2023-2028 qui s’articule autour d’un programme ambitieux de Maîtrise de la Demande en Énergie, une meilleure résilience du réseau électrique et le développement des énergies renouvelables. Ces orientations participent pleinement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Aussi, je ne peux que me féliciter que cet « Accord Cadre » a été officiellement co-signé le 10 mars dernier en Martinique au siège du SMEM. En résumé il préfigure :

  1. L’instauration d’une nouvelle gouvernance des investissements sur le réseau électrique élaborée dans une vision partagée avec le Gestionnaire de réseau qui se traduit par un Schéma Directeur et une Programmation Pluriannuelle des investissements pour chacune des ZNI. Pierre angulaire du nouveau Contrat Sidélec – EDF.
  • La volonté affirmée de nous inscrire dans la transition énergétique pour accompagner nos partenaires (État, Région, Conseil Départemental, communes) et permettre la transformation du territoire par un nouveau cadre financier plus adapté et durable.

3 :  le maintien du modèle concessif assis sur les Tarifs Réglementés de Vente d’Électricité et la péréquation tarifaire pour protéger le pouvoir d’achat des abonnés – consommateurs.

Pour le Sidélec Réunion, il s’agit d’offrir à tous les Réunionnais un service public d’électricité de qualité et durable. Cela passe par une haute qualité du produit distribué par le concessionnaire, le renouvellement, l’extension, l’enfouissement et le renforcement du réseau, la diminution des incidents (temps de coupures).

Dans le cadre des mandatures Régionale, Départementale, Intercommunale et Communale 2020 – 2027, le Sidélec Réunion (AODE), inscrit cette démarche dans un objectif global, cohérent pour, à terme, en équipe et dans la confiance partagée, atteindre l’autonomie énergétique de l’île en 2030.

Le Sidélec Réunion y apportera toute sa contribution pour faire de La Réunion une île verte !

Maurice Gironcel,

Président du SIDÉLEC Réunion

COMMUNIQUÉ

Cyclone tropical intense Batsiraï

Le SIDELEC Réunion pour un Plan d’Enfouissement du Réseau Électrique

Après le passage du cyclone intense Batsiraï au large de nos côtes, les jeudi 3 et vendredi 4 février 2022, une importante réunion de travail s’est tenue ce jour entre le SIDELEC Réunion et le Directeur d’EDF SEI Paris, Monsieur Gilles GALLEAN, accompagné du Directeur d’EDF Réunion, Monsieur Olivier MEYRUEIS. Le but : faire un premier bilan « post Batsiraï » de la situation générale du réseau électrique.

À ce jour, plus de 99% des foyers impactés par les coupures d’électricité ont pu être réalimentés. Les équipes d’EDF en lien avec le SIDELEC font le maximum pour que la population retrouve une situation normale.

De ce premier bilan, il en ressort également que les principaux dégâts se situent sur les lignes HTA et BT. En effet, sur la totalité des 9 896 km de réseau, 4 747 km sont situés en aérien dont 3 725 km de réseau BT et 1 022 km de réseau HTA.

C’est pourquoi, le SIDELEC Réunion plaide pour la mise en place d’un Grand Plan d’Enfouissement du réseau de distribution électrique, notamment pour les lignes HTA.

Ce programme global de travaux, à évaluer et à hiérarchiser, permettra de garantir la sécurité, la stabilité, la fiabilité, l’égalité d’accès ainsi que la qualité de l’alimentation et de service, partout, tout le temps et pour tous.

Dans le même temps, le SIDELEC Réunion estime nécessaire de créer un Service d’Intérêt Public de l’Environnement à l’échelle de La Réunion.  L’objectif est de procéder à un entretien programmé des espaces verts permettant, entre autres, de réaliser un élagage préventif des arbres touchant les réseaux Basse Tension.

Le grand service à l’environnement aura également pour vocation de participer à l’embellissement, à la protection de nos espaces sensibles, à la mise en valeur de notre biodiversité, permettant ainsi un développement durable.

Les enjeux sont multiples : tourisme, agro foresterie, agro écologie, sauvegarde de nos Pitons, Cirques et Remparts, patrimoine mondial de l’Unesco.

Enfin, comme Gamède, Fakir ou Dumazile, le cyclone intense Batsiraï nous commande de redoubler d’efforts collectivement contre le ravage du réchauffement climatique, qui a pour conséquences des évènements extrêmes. Nous avons le devoir d’anticipation pour protéger les biens et les personnes sur un territoire fragile comme La Réunion. « Si nous occup’ pas du climat, le climat va occup’ de nous ! »

Maurice GIRONCEL,

Président du SIDELEC Réunion

Cyclone tropical intense Batsiraï : EDF Réunion et le SIDELEC Réunion sont mobilisés pour un rapide retour à la normale du réseau électrique.

Syndicat Intercommunal d’Électricité du département de la Réunion

Cyclone tropical intense Batsiraï : EDF Réunion et le SIDELEC Réunion sont mobilisés pour un rapide retour à la normale du réseau électrique.

Le passage du cyclone tropical Batsiraï au large de La Réunion a provoqué d’importants dégâts sur le réseau électrique. Pour l’heure, plus de 62 300 foyers sont toujours privés d’électricité.

Les conditions météorologiques de cette nuit ont dégradé la situation.

Les opérations menées durant la nuit dernière par les équipes opérationnelles d’EDF ont permis de réalimenter une partie des foyers sur certains secteurs. Sur les 144 000 clients touchés depuis le début du cyclone, plus de la moitié d’entre eux ont déjà pu être réalimentés.

Le diagnostic technique a révélé d’importants dégâts sur les lignes de moyenne et basse tension qui nécessiteront de très nombreuses interventions au niveau du réseau électrique.

Le SIDELEC Réunion et son concessionnaire EDF sont en permanence mobilisés pour rétablir le service public d’électricité dans les plus brefs délais afin d’assurer la continuité de l’alimentation.

Une équipe de renfort arrivera demain samedi 5 février 2022 de France pour prêter main forte aux agents d’EDF Réunion afin de garantir la remise en état du réseau électrique de l’île.

Maurice GIRONCEL,

Président du SIDELEC Réunion

Efficacité énergétique : Le SIDELEC rénove l’Éclairage Public dans 13 communes

Ce projet est financé par l’Union Européenne dans le cadre du programme FEDER-FSE+ Réunion dont l’Autorité de gestion est la Région Réunion. L’Europe s’engage à La Réunion avec le fonds FEDER.

Luminaires LED posés sur la Petite-Ile dans le cadre du Programme Régional d’amélioration de l’Efficacité Énergétique du SIDELEC Réunion

Dans le cadre de l’amélioration de l’efficacité énergétique, le SIDELEC Réunion met en place un plan régional de rénovation de l’éclairage public par des luminaires LED. Un programme ambitieux dont l’objectif est en premier lieu de lutter contre le réchauffement climatique en divisant par 2 (facteur 2) sur le périmètre de rénovation, les consommations énergétiques des communes, pour leur permettre de réduire les factures en réajustant par la suite leur abonnement tarifaire, comme le préconise le diagnostic énergétique préétabli par notre Conseil en Énergie Partagée (CEP). Le SIDELEC inclut également dans son action, la remise aux normes et la sécurisation du réseau pour un éclairage au plus juste, ce qui permettra à certaines communes d’atteindre un facteur 3.

Remplacement de 3 points lumineux par des luminaires LED rue Cadet, commune de l’Entre-Deux

Un programme de 8 millions d’euros d’investissement

Près de 8 millions d’euros d’investissement sont engagés pour la rénovation de l’Éclairage Publique sur 13 communes qui ont transféré la compétence depuis 2019 (Cilaos, Entre-Deux, Petite-Ile, Saint-Joseph, Saint-Louis, Trois-Bassins, les Avirons, Sainte-Rose, Bras-Panon, Saint-Benoît, la Plaine des Palmistes, Salazie et Saint-Philippe).

Lutter contre la pollution lumineuse et préserver l’avifaune

La volonté est de répondre à l’urgence climatique en réduisant la pollution lumineuse et préserver la biodiversité, notamment les pétrels. Concrètement, en lien avec la SEOR, le SIDELEC agit pour préserver la faune endémique en réduisant les températures de couleur des luminaires dans les corridors Pétrels, les rivages et le long des cours d’eau.  

3 184 368 kWh et 2,24 tonnes de CO2 par an évités

Près de 40% de l’éclairage actuel va être remplacé par des ampoules à LED. La technologie LED permet l’abaissement de l’intensité de l’éclairage, à la demande. À termes, ce programme va permettre d’éviter 3 184 368 kWh/an et de diminuer la production de CO2 de 2,24 tonnes chaque année.

 Les travaux sont quasiment terminés sur les communes de Cilaos et de la Petite-Ile. La fin des travaux de l’ensemble du programme est prévue mi 2022.

Fin des travaux de rénovation de l’éclairage public pour 13 communes mi 2022

Éclairage Public des Sites Sportifs (EPSS)

Dans sa volonté de poursuivre la Transition Énergétique vers une économie verte et décarbonée, le SIDELEC soutient les actions de Maîtrise de la Demande en Énergie (MDE) et a lancé une mission de maîtrise d’œuvre en septembre 2021 pour les éclairages sportifs de 14 communes de l’île. Cela s’inscrit dans le programme Opérationnel Européen 2014-2020 qui dispose d’un volet REACT UE portant le développement des véhicules propres et sur l’Éclairage Public des sites sportifs, ce dernier étant subventionné à hauteur de 90% par le FEDER.

Ci-dessous, le reportage rue Cadet à l’Entre-Deux lors du remplacement de trois points lumineux par des luminaires à tête réglable avec une crosse à 90° pour un éclairage à plat pour éviter la pollution lumineuse avec M Patrick Migneaux, responsable du pôle Énergies Nouvelles au SIDELEC Réunion et de M Amouny, élu à la Transition Énergétique à la commune de l’Entre-Deux.